Related Articles















Affrontements entre FARDC et M23: « Si on a rien à dire, il n’y a pas un péché à se taire » Général Ekenge aux journalistes de Goma

27 octobre 2022
243997862177_status_df8b17a82aee4ec7a17332e281181b86.jpg
Partager avec :

Les médias de la ville de Goma et ceux du Nord Kivu sont appelés au nationalisme en cette période où le pays est sous une agression des rebelles du M23 sous couvert du Rwanda.

Au cours d’une rencontre ce mercredi 26 octobre avec les responsables des médias basés en ville de Goma, le Général major Sylvain Ekenge actuel porte-parole des FARDC a insisté sur le respect des lois en RDC et la restriction des libertés d’expression dans la période de l’état de siège.

Cet ancien porte-parole du gouverneur militaire du Nord Kivu a invité les journalistes à ne se presser à tout mettre sur les réseaux sociaux sans tenir compte de la véracité et de la gravité que celà peut engendrer dans la communauté. Il a fait savoir par ailleurs que l’on est actuellement à l’heure de l’infox et de la guerre médiatique, ce qui profiterait à l’ennemi si les journalistes ne sont pas professionnels.

« Cette guerre ne concerne pas uniquement l’armée, mais tout le monde. Nous devons nous comporter en conséquence. Quand un journaliste se permet de filmer les positions de l’armée et les diffuser sur son médias, cela est une façon de jouer au jeu de l’ennemi et exposer son armée à l’ennemi. La surprise est le facteur numéro un de la réussite de toute armée au monde entier. On ne parle pas des questions militaires n’importe comment. D’où, l’importance d’attendre la communication de l’armée avant de diffuser l’information car étant journaliste on est d’abord citoyen. L’ennemi profite de ce que nous disons pour nous faire du mal. C’est pourquoi, nous devons être très prudents en gérant bien notre communication », a dit le Général Sylvain Ekenge actuel porte-parole des FARDC.

Pour lui, « les médias ne doivent pas servir de béquilles aux terroristes du M23»

Par la même occasion, le général-major Sylvain Ekenge a mis en garde tous les internautes qui trompent l’opinion publique avec des fausses informations en ce moment où le pays est sous menace du Rwanda.

Il faut noter que la situation de ce jeudi demeure préoccupante sur la route nationale N°2 suite à ces affrontements armés. Des sources sur place renseignent que la circulation a été coupée au niveau de Kalengera.

Partager avec :