Conflit Teke-Yaka : « Il y a une main noire derrière ces actes ignobles », Martin Fayulu

19 septembre 2022
9DFE7225-0371-4BE9-99F7-18E754ACBBB7
Partager avec :

Dans une adresse publiée ce lundi 19 septembre via son compte twitter officiel, président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), Martin Fayulu a dénoncé une main noire dans le conflit interethnique opposant les Teke et Yaka dans le territoire de Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe, qui selon lui, évolue vers une catastrophe.

Pour Martin Fayulu, « Beaucoup d’indices semblent nous orienter vers une opération structurée et commanditée de déstabilisation de notre pays. Certains villageois confirment la présence de personnes étrangères dans cette région. Il y a donc une main noire derrière ces actes ignobles », a-t-il dénoncé.

Par ailleurs, il appelle « les forces armées de la République Démocratique du Congo et la police nationale congolaise à se déployer en masse dans le Kwamouth et ses environs afin de mener des opérations de ratissage pour déloger ces tueurs ».

Le président de l’Ecidé a aussi sollicité la mobilisation des jeunes pour une surveillance citoyenne afin de dénoncer toute activité suspecte dans ce coin du pays.

Il convient de signaler qu’à la base de ces échauffourées, les Tekes se considèrent comme originaires et propriétaires des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres. D’après eux, les Yaka sont venus s’installer après.

A ce jour, plusieurs personnes ont été tuées, plus de 200 maisons incendiées, cédant ainsi la place à un déplacement de près de 20.000 personnes, parmi lesquelles 285 enfants sont non accompagnés.

Partager avec :