Related Articles















Conseil de sécurité : le Royaume Uni se dit inquiet de la résurgence de la violence à l’Est de la RDC

27 octobre 2022
download-1.jpeg
Partager avec :

Lors de la réunion du Conseil de sécurité de l’organisation des Nations-Unies, le Royaume Uni a demandé au mouvement du 23 mars (M23) de cesser immédiatement toute hostilité à l’Est de la RDC.

Ce, avant d’appeler toutes les parties au respect de la souveraineté nationale et le principe de l’intégrité nationale tout en travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement de la RDC et la Monusco pour œuvrer en faveur de la paix durable dans toute la région des grands lacs.

Le Royaume Uni a rappelé l’assistance que les efforts diplomatiques et politiques doivent précéder et s’imposer vis-à-vis d’une solution militaire aux problèmes régionaux.

Et de souligner que les considérations humanitaires doivent également bénéficier de la priorité car l’action militaire seule, ne peut pas ramener la paix dans la région.

Le Royaume Uni a également exprimé son vœu de voir la reprise des processus du Luanda et Nairobi. Il a également encouragé la Mission des Nations-Unies à soutenir les efforts de paix et accroître les efforts existants, notamment le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement communautaire et stabilisation (DDRC-S).

La situation sécuritaire dans la région des grands lacs était au menu de la réunion du Conseil de sécurité des Nations-Unies. Durant laquelle les pays membres se sont exprimés sur les questions en lien avec la paix en RDC.

Partager avec :