Crise sécuritaire dans l’Est : João Lourenço insiste sur un dialogue entre Kinshasa et Kigali

13 novembre 2022
ACC46C1D-6305-4DB3-9D4E-305A70D2DE88
Partager avec :

Médiateur désigné par la CIRGL, la SADC et l’Union Africaine, le président Angolais Joâo Lourenço a, au cours de son entretien Félix Tshisekedi samedi 12 novembre à Kinshasa, insisté sur le maintien de dialogue entre Kinshasa et Kigali.

C’est ce qu’a rapporté le ministre angolais des Affaires étrangères, Tete Antonio lors d’un point de presse après les échanges entre les deux chef d’Etats sur la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC.

« La finalité est de parvenir au maintien d’un dialogue politique entre les autorités de la RDC et celles du Rwanda comme moyen de résolution de la crise politique entre les deux pays frères », a-t-il déclaré.

Les chefs de la diplomatie angolaise et congolaise ont aussi précisé que « la visite du président Lourenço à Kinshasa s’inscrit donc dans le cadre du suivi de la montée des actions en rapport avec le processus de Nairobi et celui de Luanda ».

Mais les relations diplomatiques entre la RDC et le Rwanda restent tendues. Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles du M23 qui occupent actuellement plusieurs localités du territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Dans l’entre temps, les forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) ont lancé des offensives pour bouter dehors ce rebelles parrainer par le Rwanda. La région de Kiwanja serait entièrement sous contrôle des forces loyalistes. Mais aucune source officielle n’a encore communiqué.

Partager avec :