Related Articles















Elections 2023 : La CENI et le système de l’ONU s’accordent pour une synergie de communication publique

14 septembre 2022
A10F146F-92F5-48BF-8C01-F8C6AF774D48
Partager avec :

Au terme d’une réunion ténue ce mercredi 14 septembre à Kinshasa, entre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Denis Kadima et la cheffe de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO), Bintou Keita, le Système des Nations-Unies et la CENI se sont mis d’accord pour une synergie de communication publique dans le cadre du processus électoral en cours en République démocratique du Congo.

« Notre objectif en venant rencontrer le président de la CENI et son équipe était de nous présenter en tant que système des Nations-Unies, puisque nous avons eu le rapport d’évaluation des besoins d’accompagnement de la CENI qui a circonscrit les aspects que pourrait apporter le système des Nations-Unies. Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que nous devrions avoir des plateformes régulières d’échanges entre nous de manière à pouvoir travailler en synergie en termes de communication publique, mais aussi de voir comment des appuis, que ce soit au plan logistique et autres, sont déterminés au fil des échanges que nous avons », a indiqué Bintou Keita, accompagnée de Dominic Sam, Représentant-pays du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

La cheffe de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation au Congo a par ailleurs salué la réaction positive de Denis Kadima, président de la centrale électorale, espérant des résultats positifs après ces échanges.

« C’était une occasion d’échanges riches avec le président Denis Kadima qui a manifesté une réaction extrêmement positive. Nous avons évoqué, en sus, l’analyse de la situation qui prévaut actuellement, montrant une volonté déterminée de faire en sorte que les élections se passent de façon apaisée, inclusive, transparente, crédible dont les résultats seront acceptés par tous. Et tout cela, avec une technicité et une expertise à mettre à la disposition de ce processus électoral en cours pour que tout se déroule comme souhaité en 2023 », a-t-elle ajouté.

Partager avec :