Est de la RDC : La priorité des troupes kenyanes n’est pas l’option militaire

16 novembre 2022
B620E65C-D897-4166-8EE1-2751F5298296
Partager avec :

Les troupes Kenyanes déployées dans l’Est de la République démocratique du Congo n’ont pas l’option militaire comme priorité. C’est ce qu’a déclaré devant la presse à Goma ce mercredi 16 novembre, le Général Major Jeff Nyagah, commandant de la Force Régionale de l’EAC.

« La première priorité est le processus politique. Nous avons le processus du Luanda et celui de Nairobi. Le plus important, c’est la paix », a-t-il déclaré.

La même source affirme que la guerre dans plusieurs cas n’a jamais ramené la paix. « Il est toujours nécessaire de recourir à la diplomatie ».

Samedi dernier, le Kenya a déployé ses troupes dans l’Est de la République démocratique du Congo pour combattre divers groupes armés auteurs des violences depuis de nombreuses années.

Des militaires de l’Armée kényane sont arrivés à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu à bord de cargos.

Leur déploiement fait suite à une résolution, mi- juillet, des chefs d’Etat de la communauté des États d’Afrique de l’Est instituant une force régionale composée des troupes du Kenya, de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Sud Soudan et du Burundi pour l’Est de la RDC.

Le Parlement kényan avait approuvé le déploiement de 903 soldats au total pour une mission de six mois devant coûter 36,5 millions de dollars américains.

Partager avec :