Est de la RDC: Seth Kikuni estime qu’il faut se méfier du Kenya qui travaille de mèche avec le Rwanda et l’Ouganda

17 juin 2022
IMG-20220617-WA0077.jpg
Partager avec :



Le candidat malheureux à la dernière présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) voit un complot ourdi contre la République avec la bénédiction du président Uhuru Kenyatta qui, selon lui, l’audace et l’imposition sont la preuve que quelqu’un lui a promis quelque chose, indique-t-il dans un tweet ce vendredi 17 juin.

“Dans ce complot contre la République, Uhuru Kenyatta ( le Kenyatta ) travaille de mèche avec le Rwanda et l’Ouganda”, a-t-il tweeté.

Et d’ajouter: “il faut se méfier de ses solutions. C’est lui qui a initié le CACH. Son audace et son imposition sont la preuve que quelqu’un lui a promis quelque chose”, soutient-il.

Dans un communiqué du 15 juin dernier, le président kenyan a appelé au déploiement immédiat de la Force régionale (EAC) dans les provinces d’Ituri, Nord et Sud-Kivu. Kinshasa s’opposerait à l’intégration de l’Ouganda et du Rwanda dans cette force.

S’agissant du CACH (Cap pour le changement), il faut rappeler que quelques mois avant la tenue de la présidentielle du 30 décembre 2018, Félix-Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe, deux chefs des partis politiques Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et l’Union pour la nation congolaise (UNC) avaient, dans un accord, mis en place le CACH, une plateforme électorale qui a été créée au mois de septembre de la même année sur le sol kenyan, et dont le président Uhuru avait parrainé la signature. Dans cet accord Tshisekedi et Kamerhe avaient convenu de soutenir entre autres la candidature de Tshisekedi à la magistrature suprême et qu’une fois élu, Kamerhe serait Premier ministre.

Giscard Havril

Related Articles

Partager avec :
AllEscort