Related Articles















Expulsion de l’ambassadeur rwandais du sol congolais, une décision tardivement salvatrice (Aristote Ngarime)

2 novembre 2022
IMG-20221102-WA0007.jpg
Partager avec :

Les relations diplomatiques entre la République démocratique du Congo et la République du Rwanda vont de mal en pis depuis quelques temps. L’ambassadeur Rwandais a été mis hors du territoire congolais depuis lundi dernier après une notification signée par le ministre congolais des Affaires etrangères.

Face à toutes ces péripéties diplomatiques entre les deux voisins, Aristote Ngarime, expert en Relations Internationales et chercheur en science politique, affirme qu’il est de l’apanage d’un État de décider avec qui traiter ou non.

Mais seulement, pense-t-il, la décision de chasser Vincent Karega du sol Congolais intervient en retard:. « Le feu chargé des renseignements, le Général Kayimbi, avait en son temps, conseillé de ne pas accréditer Karega car il était un espion de Kagame, personne ne l’avait écouté», a-t-il expliqué en remontant le temps.

Aristote Ngarime a également insisté sur le rappel de l’ambassadeur congolais accrédité au Rwanda pour une consultation spéciale.

« Après cela, il faut fermer nos frontières et infliger des sévères sanctions économiques au Rwanda, après quoi, il pourra fléchir ses génois», a-t-il conseillé avant de renchérir qu’il ne faut pas aller en négociation avec le Rwanda les mains liées.

« Une diplomatie digne de son nom impliquant des rapports de force fera en sorte que le Rwanda respecte le Congo», a-t-il lancé

La réelle intention du Rwanda

Pour cet expert en Relations internationales, le Rwanda développe une vision expansionniste visant à chercher des espaces à conquérir au delà de ses limites naturelles afin de répondre aux besoins permanents de sa démographie galopante.

« Le Rwanda continuera toujours d’appuyer le M23», a-t-il fait entendre avant d’affirmer que le Rwanda est une base arrière qui sous-tend tous les efforts du M23 et que ce mouvement des rebelles n’est qu’une imagination du Rwanda.

Il a par ailleurs rappelé qu’en Relations internationales, si la diplomatie ne fonctionne pas, il est impérieux de user de force, car a-t-il soutenu « la diplomatie de figuration de Félix Tshisekedi a échoué».

De ce fait, il a mis l’accent sur la nécessité pour les autorités d’arrêter avec le clientélisme dans la nomination de ses ambassadeurs ou négociateurs car la force diplomatique du pays en dépend. Aussi, il préconise une cohésion nationale autour des efforts des Forces armées de la RDC pour vaincre le Rwanda.

Partager avec :