Related Articles















Goma: Retour sur les faits marquants de l’audience du pasteur Jean Omari de l’église Emmanuel

12 octobre 2022
243998496357_status_4cb119ccf9cd433e8ebe100c0569d24f.jpg
Partager avec :

Début ce mercredi 12 octobre 2022 à l’Auditorat militaire de garnison de Goma au Camp katindo du procès dans l’affaire du pasteur Jean Omari, responsable de l’Église chrétienne pour toutes les nations Emmanuel et ses 3 coaccusés opposés au ministère public. Ces derniers sont inculpés pour « d’association des malfaiteurs, kidnapping et enlèvement d’enfants dans la ville de Goma ».

Tout a débuté au tour de 11h par l’identification des prévenus et l’instruction du dossier devant le tribunal militaire. En suite l’officier du ministère public a révélé que le seul témoin à charge contre le pasteur Omari c’est son collègue pasteur Jules Mulindwa responsable de l’église Cité de refuge qui, dans ses récentes prédications a affirmé avoir des preuves tangibles que son collègue pasteur a vraiment enlevé des enfants.

14 enfants au total, tous de moins de 8 ans, sont tombés dans le filet de cette association des criminels avec à sa tête le pasteur Jean Omari et ses 3 coaccusés a révélé la justice militaire.

Toute affaire cessante, le collectif des avocats du prévenu Jean Omari a introduit une demande en liberté provisoire pour leur client. Une requête a été vite rejetée d’un revers de main par le ministère public qui a estimé que le pasteur pourrait s’échapper.

De son côté, le Tribunal militaire a décidé de renvoyer le dossier pour le mercredi 19 octobre prochain, date à laquelle il devra se prononcer dans un jugement avant dire droit pour déterminer s’il va rester en détention ou s’il obtiendra une liberté provisoire.

En attendant, le pasteur Jean Omari et ses 3 coaccusés restent en détention dans le cachot de l’auditorat militaire de garnison de Goma.

Il sied de rappeler que ce responsable de l’Église chrétienne pour toutes les nations Emmanuel avait été interpellé le 23 septembre dernier après avoir été cité dans une affaire de kidnapping et d’enlèvement d’enfants dans la ville de Goma depuis le mois d’août de l’année dernière.

Partager avec :