Related Articles















Guerre à l’Est: Au moins 500 comptes twitter et Facebook créés par le Rwanda et le M23 pour désorienter les congolais

18 novembre 2022
IMG-20221118-WA0264.jpg
Partager avec :

Au fur et à mesure que les choses évoluent, la guerre est en train de prendre d’autres dimensions. Depuis quelques mois, depuis la reprise des affrontements entre les forces armées de la RDC et le Rwanda sous couvert du M23, la guerre devient de plus en plus médiatique que militaire.

Pendant que les FARDC se comportent mieux sur terrain, plusieurs comptes sur les réseaux sociaux sont créés par les rwandais et leurs alliés du M23 pour désorienter l’attention de la population et démoraliser les militaires sur le champ de batailles.

Ces comptes, à l’instar de @goma24 et @MaishaRDC font la propagation des fausses informations sur twitter tout comme sur Facebook par rapport à la réalité sur terrain. Des informations qui sont souvent relayées par d’autres médias congolais non avertis faute de professionnalisme.

Face à cette situation, la coopération nationale des journalistes en RDC s’est exprimée la fois dernière tout en menaçant de retirer la carte de presse à tout journaliste congolais qui communiquera ou qui va relayer une information en faveur des agresseurs.

La plupart de ces comptes, devenus aujourd’hui des principaux canaux de communication des terroristes du M23 sont gérés par des personnes se trouvant au Rwanda et d’autres en Europe.

@Goma24 par exemple, créé sur Facebook depuis janvier 2013 sous le nom de RDC News, il est devenu en mars 2016 Goma news avant de devenir Goma 24 depuis le 24 septembre 2017.
Il est géré par trois administrateurs du Rwanda, de l’Ouganda et de la France.

Ces petits malins sont allés loin en créant même des faux comptes au nom de certaines autorités militaires de la RDC pour y mettre des fausses informations afin de désorienter les habitants et créer une panique dans le chef de la population congolaise.

Pourtant le Colonel Ndjike Kaiko, porte-parole de la 34éme région militaire en même temps du gouverneur du Nord Kivu dit qu’il n’utilise pas twitter, il y a un compte portant son nom qui, en même temps propage des fausses informations.

Un autre compte du nom de Ekenge Sylva attribué faussement au général Sylvain Ekenge, nouvellement nommé porte-parole des forces armées de la RDC est aussi sur tweeter qui ne communique pas nullement en faveur des FARDC.

Face à cette situation, la rédaction de kt.cd invite la population congolaise à se fier aux sources officielles pendant cette période de guerre pour s’informer.

Partager avec :