« Il faut stabiliser son diabète en suivant les recommandations du médecin pour se protéger de la rétinopathie diabétique » Benoit Kasini

18 avril 2022
image_editor_output_image-2105172367-1650293506691.jpg
Partager avec :

Benoit Kasini, ophthalmologue et Expert en rétinopathie diabétique a expliqué in extenso, les étapes de la rétinopathie, ses effets et ses conséquences.

Au cours d’un fructueux entretien réalisé avec kt.cd, Benoit kasini a donné les orientations pertinentes pour diminuer les risquent de contracter la cécité.

« Etant l’une des complications fréquentes du diabète sucré, la rétinopathie diabétique compromet le fonctionnement de la rétine, qui est une fine membrane tapissant la surface interne du globe et nécessaire à la vision. Ce tissu neurosensoriel est capable de transformer les rayons lumineux en un signal nerveux et de le transmettre au système nerveux central », fait-il savoir d’emblée.

Cet expert en rétinopathie ajoute que cette celles-ci apparaît lorsque les vaisseaux sanguins de la rétine se détériorent, lesquels vaisseaux altérés peuvent se dilater, provoquer une fuite de liquide (plasma, lipides et / ou sang) et peuvent même s’obstruer, laissant une partie de la rétine sans circulation sanguine.

N’ayant presque pas des signes d’alerte dans le premier stade, la rétinophatique diabétique dans la plupart des cas, ne provoque pas des symptômes tant que les lésions oculaires ne sont pas graves.

D’après Benoit Kasini, Ophtalmologue et expert en Rétinopathie diabétique, cette pathologie se manifeste par une diminution lente et progressive de la vision chez une personne diabétique accompagnée généralement par la présence de liquide accumulé dans la partie centrale de la rétine (œdème maculaire).

« Les symptômes qui apparaissent généralement sont : vision trouble, mouches volantes,
perte de vision lente au fil du temps, perte soudaine de la vision.» déclare Dr Kasini.

Et d’ajouter qu’une détection précoce et un traitement à temps améliorent considérablement le pronostic visuel du patient et peuvent empêcher la progression vers la cécité.

Pour cet ophtalmologue, la rétinopathie est une maladie dont on ne guérit pas complètement. Le traitement existant vise à réduire le risque de cécité.

«Larétinopathie diabétique ne se guérit pas comme vous le savez. Elle est due au diabète donc tant que le diabète demeure non-équilibré, la rétinopathie diabétique sera toujours présente jusqu’à la perte complète de la vision. Le traitement précoce diminue simplement le risque de la perte de la vision » affirme Benoit Kasini.

Le Docteur Kasini demande à toutes les personnes atteintes du diabète de suivre les recommandations du médecin pour pouvoir stabiliser leur diabète et de faire une consultation annuelle chez un ophtalmologue enfin de détecter la maladie de façon précoce pour diminuer les risques de cécité. Mieux vaut prévenir que guérir, dit-on.

Rappelons que le Docteur Kasini est détenteur des plusieurs prix, entres autre le prix de l’Agence internationale de la prévention de la cécité (IAPB), le prix de l’American Academy of Ophthalmology (AAO).

Il a été primé comme Héro de la santé oculaire engagé dans la prise en charge des pathologies ophtalmologiques pour la population rurale.

Related Articles

Christelle Kabanda


Partager avec :
AllEscort