Jean-Jacques Mbungani réaffirme son soutien à la 7ème campagne de reconstitution des ressources pour le Fonds Mondial

13 mai 2022
71297e84-cc8f-4e29-875e-04895d6d9c21.jpg
Partager avec :

Lors de son intervention jeudi 12 mai aux assises de l’Assemblée générale du Fonds Mondial à Genève en Suisse, le ministre congolais de la Santé publique, Hygiène et Prévention Jean-Jacques Mbungani Mbanda, en sa qualité d’Administrateur titulaire, Représentant du Fonds Mondial pour la région de l’Afrique centrale et de l’Ouest, a salué les efforts déployés par le Secrétariat Exécutif de l’organisation, notamment pour la mise à jour de la mobilisation des ressources et la 7ème campagne de reconstitution de ces mêmes ressources.

Ces efforts visent à s’assurer que les promesses faites lors de la 6ème campagne ont été honorées dans les délais prévus, a-t-on appris du service de communication du ministère de la santé.

« Nous nous engageons à continuer de soutenir la campagne de la 7e reconstitution des ressources, en particulier par une approche régionale unifiée comprenant un plaidoyer de haut niveau, afin que les gouvernements s’engagent pour la 7e campagne de reconstitution des ressources par le moyen d’une campagne bien organisée“ a-t-il déclaré.

Et d’ajouter «Nous soutiendrons également l’effort du Secrétariat en appelant les pays donateurs, représentés dans nos pays, à accroître leurs promesses de dons pour atteindre l’objectif de 18 milliards de dollars».

L’Assemblée générale du Fonds Mondial est un cadre approprié qui permet à cette organisation d’évaluer avec ses représentants et différents donateurs le niveau de mise en œuvre des engagements pris par chaque partie en termes de mobilisation des ressources pour l’éradication de la tuberculose, du paludisme et du VIH/SIDA.

Elle est donc la suite logique des assises organisées dernièrement à Nairobi, au Kenya et à Addis Abeba, en Ethiopie.

Le Fonds mondial, dans sa branche de lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose et le Paludisme, a été créé en 2002 afin de récolter, de gérer et d’investir les fonds de donateurs internationaux, pour lutter contre trois des maladies infectieuses les plus mortelles que le monde ait jamais connues depuis des décennies.

Related Articles

Leave a Reply

Partager avec :
AllEscort