Jean-Marc Kabund juge non événement l’ouverture d’un dossier disciplinaire contre lui

22 juillet 2022
20220722_081820.jpg
Partager avec :

Le député national Jean-Marc Kabund a délié sa langue quelques heures seulement après l’annonce de l’ouverture de l’action disciplinaire contre lui à l’Assemblée nationale pour un comportement « irréprochable ».

Dans une interview accordée à la Radio France Internationale (RDC) il a soutenu que cette démarche démontre que l’Assemblée nationale est devenue une véritable caisse de résonance.

« D’abord il faut considérer la démarche comme une expression de la panique après ma sortie médiatique. Cela démontre que l’Assemblée nationale est devenue une véritable caisse de résonance dans laquelle on assiste tout simplement à des scènes de règlement de compte», a-t-il indiqué.

Aussi, cet ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale s’interroge également sur la disposition qui donne le pouvoir d’ouvrir un dossier disciplinaire contre un élu national.

« Je voudrais savoir quelle disposition donne le pouvoir au bureau de l’Assemblée nationale d’ouvrir un dossier disciplinaire à l’endroit d’un député ? Je voudrais savoir aussi, quel député aurait subi la même procédure que moi ou je suis le premier ? », s’est-il interrogé.

D’après le bureau de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund a violé le devoir de réserve auquel il est astreint comme ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale doublé de sa qualité de président ai d’un parti politique « important » au sein de la majorité de parlementaire dont l’UDPS.

Partager avec :