Related Articles















Journée de l’équité et droits des femmes : Docteur Esther Kibambe invite les femmes à réfléchir sur leur rôle dans la communauté

8 mars 2022
IMG-20220308-WA0159.jpg
Partager avec :

Épouse et mère de deux enfants, Esther Kibambe est une femme médecin de l’Etat congolais, qui preste à Pistis Medical Center (PMC), une clinique spécialisée, située dans la commune de Kinshasa.

À l’occasion de la journée mondiale des droits et équité des femmes, célébrée le 8 mars de chaque année à travers le monde, la femme médecin a accordé de sa voix, pour imprimer sa contribution, en appelant la femme de son pays à plus de réflexions, de responsabilités.

« Pour cette journée est celle de réflexion sur la place que doit occuper la femme dans la société, son apport en tant que femme qui tient à placer encore plus haute la barre de son combat dans la conquête de ses droits, tel que ça a été le cas à l’époque de nos sœurs qui ont revendiqué les mêmes droits, d’où la raison d’être de cette journée », a-t-elle conseillée.

Pas féministe, mais très engagée dans le combat pour que la femme ne s’appuie pas sur ses faiblesses et/ou ses obligations familiales pour justifier ses échecs, fait-elle noter.

S’agissant de deux thèmes ( » L’égalité aujourd’hui pour le développement durable »(international) ; « L’autonomisation des femmes et filles dans le contexte de lutte contre le changement climatique et la réduction des risques des catastrophes » (national), proposés par ONU Femme, celui dévoilé par le Premier ministre congolais, le vendredi 4 mars dernier, pour la commémoration de cette année, Esther Kibambe affirme qu’il s’agit là des sujets qui nous concerne tous.

Oui, parce que ces sujets nous concerne tous, homme comme femme. « Car nous devons lutter contre le changement climatique et reduire les risques des catastrophes ».

Par ailleurs, à la question de savoir ce qu’elle pense du travail de la femme à côté de l’homme son partenaire dans le milieu professionnel, la jeune médecin affirme être fière d’avoir autant sa place parmi les hommes, avec lesquels elle exerce au quotidien.

Signalons que plusieurs activités ont été organisées en ce jour, qui ouvre le mois de la femme en République démocratique du Congo (RDC).

Giscard Havril

Partager avec :