Related Articles















Le gouvernement déterminé à faire de la RDC un pays où il fait beau vivre

21 octobre 2022
IMG-20221021-WA0026.jpg
Partager avec :

La République démocratique du Congo (RDC) tient toujours à son engagement pour les libertés publiques individuelles et le renforcement de l’État de droit. C’est ce qu’a fait savoir Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement au cours d’une conférence le 20 octobre organisée par L’Institut de recherche et de débat indépendant (IFRI).

« L’adoption récente de la réforme sur l’exercice de la liberté de la presse qui précède la loi d’accès à l’information publique qui sera instituée d’ici la fin de l’année vient confirmer les ambitions de l’État en faveur de la stabilité du pays, de la transparence dans la gouvernance et de la démocratie », a-t-il indiqué.

D’après ce dernier, ceci fait partie des réformes qui auront sans doute un « effet de contagion » sur les pays frontaliers.

« Le gouvernement congolais est convaincu que par un effet de ruissellement, l’aboutissement des réformes démocratiques menées en RDC irrigueront les pays voisins plantant ainsi les graines de la démocratie, prérequis au processus de retour à la paix dans la région », a soutenu P. Muyaya ministre de la Communication et médias.

Autres réformes, il a cité le programme de 145 territoires. Ce programme, à l’en croire, permettra la construction de 145 bâtiments administratifs, de 1.210 écoles ou encore de 788 centres de santé.

« A côté des efforts d’intégration nationale, d’autres efforts sont consentis en faveur de la poursuite de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire et la couverture santé universelle », a-t-il rassuré.

Partager avec :