Maniema : Vital Kamerhe déplore la carence d’eau, d’électricité et l’état des routes à Kindu

27 septembre 2022
Kamerhe à Kindu (1)
Partager avec :

À son arrivée en ville de Kindu, dans la province du Maniema depuis la soirée du lundi dernier, le président du parti politique Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe a exprimé son regret sur les problèmes non résolus de cette ville, notamment le manque d’électricité, d’eau potable, des infrastructures, le chômage ainsi que l’absence des routes de desserte agricole.

« Aujourd’hui, je suis arrivé et je viens de voir par moi-même. Je pensais que ces problèmes étaient résolus. La ville n’a toujours pas de courant ? Et ce problème d’eau persiste encore ? Le train de Kalemie n’arrive plus, le ciment a connu une montée vertigineuse ?», s’est-il interrogé lors de son meeting tenu à la tribune centrale de Kindu où il a également dit être porteur d’un message de paix, de cohésion, d’amour et de développement.

Il a exprimé son vœu de voir routés être réhabilitées et désenclavées, tout en affirmant Kindu peut nourrir le Congo.

« Si vous voulez l’huile de palme c’est possible, le maïs aussi, même le haricot. Comment se fait-il que la ville de Kindu, le chef-lieu de la province, ne soit pas reliée à Kasongo, Kabambare, Pangi, Punia et Lubutu [Ndlr : 6 de 7 territoires de la province du Maniema]», a-t-il poursuivi.

D’un autre côté, Vital Kamerhe a déploré le non alignement de certains agents publics, disposant des numéros matricules mais qui n’ont jamais bénéficié de leur salaire. Il a promis de faire part aux autorités compétentes des désidératas du Maniema pour qu’une solution soit trouvée.

Il convient de signaler que, la ville de Kindu est alimentée par intermittence par la centrale hydroélectrique de Rutchurukuru située à 101 kilomètres de la ville dans le territoire de Pangi. Cette centrale n’alimente que quelques ménages, a-t-on appris.

Cette visite de Vital Kamerhe s’inscrit dans le cadre de sa tournée dénommée « Amani » qui concerne la partie Est de la RDC. Bien avant Maniema, il s’était rendu au Nord et Sud-Kivu.

Partager avec :