Manifestation anti-Monusco : Pour Fayulu, « les gouvernants de fait et le conseil de sécurité doivent prendre leurs responsabilités »

26 juillet 2022
20220726_130231.jpg
Partager avec :

Les manifestations anti-Monusco (Mission des Nations-Unies pour la stabilisation du Congo) se sont poursuivies ce mardi 26 juillet en ville de Goma au Nord-Kivu, cédant ainsi la place à des morts.

Préoccupé par cette situation, le leader du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement ( ECIDé), Martin Fayulu Madidi appelle le Conseil de sécurité à prendre ses responsabilités.

« La situation qui prévaut actuellement dans le Nord-Kivu nous préoccupe. Les Gouvernants de fait et le Conseil de sécurité doivent prendre leurs responsabilités», a-t-il écrit sur compte Twitter.

Néanmoins, cet acteur politique a invité tout de même la population de ce coin du pays à manifester pacifiquement.

« Nous comprenons le ras-le-bol de la population, victime de tant d’agressions mais l’invitons à manifester pacifiquement», a-t-il ajouté.

D’après Patrick Muyaya, ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, au moins 5 morts ont été enregistrés et une cinquantaine des blessés.

Partager avec :