RDC : Sama Lukonde rappelle aux ministres de la justice des États membres des objectifs poursuivis par la CIRGL

17 juin 2022
IMG-20220617-WA0021.jpg
Partager avec :



Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé, jeudi 16 juin 2022 à Fleuve Congo Hôtel, les travaux de la 2ème Réunion des ministres de la Justice des États membres de la Conférence internationale sur la la Région des Grands lacs (CIRGL).

Organisée dans un contexte particulier, marqué par la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est du pays, cette réunion avait pour objectif d’identifier des actions prioritaires à entreprendre pour une justice forte dans la Région des Grands Lacs. Et ce, afin de remédier à l’impunité et rendre justice aux victimes des crimes perpétrés dans la Région des Grands Lacs.

Dans son allocution, le Chef du Gouvernement a rappelé que le but poursuivi par la CIRGL n’a pas encore été atteint au regard notamment des conflits persistants dans la région.

« Dois- je rappeler que l’objectif de la CIRGL était de lancer un processus dans le cadre duquel les dirigeants des pays de la Région des Grands Lacs chercheront ensemble à dégager un accord commun sur un certain nombre de principes basés notamment sur les relations de bon voisinage, la recherche de la stabilité des États membres, la paix et le développement dans la région. les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres se sont engagés à définir et à mettre en œuvre une série de programmes d’actions en vue de mettre fin au retour cyclique des conflits, et ce, pour apporter à l’ensemble de la Région une paix durable, la stabilité, la sécurité, la démocratie, et le développement. », a indiqué Christian Mwan.

Dans la foulée, Sama Lukonde s’est indigné face à la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est du pays, ce avant, de souligner qu’un État membre au CIRGL se trouve être le parrain d’un groupe terroriste qui accentue les actes criminels au Nord-Kivu en RDC.

« En effet, c’est avec regret que je note que la détérioration actuelle de la situation sécuritaire dans la partie Est de notre pays particulièrement dans la province du Nord-Kivu est malheureusement le fait d’un des Etats membres qui, en violation des objectifs de notre organisation commune se trouve être à la fois, partie prenante et pourvoyeur d’une des forces négatives, mieux un groupe terroriste au regard de son mode opératoire, le M23 pour ne pas le citer», a poursuivi Sama Lukonde.

Cette réunion va permettre aux participants de partager les expériences sur les enquêtes judiciaires en cours dans la Région des Grands Lacs pour des meilleurs résultats.

Related Articles

Partager avec :
AllEscort