RDC-Tanzanie : Signature d’accords au terme de la 3ème réunion de la grande commission mixte

16 septembre 2022
4661C037-6387-478C-92B7-81987AE14E22
Partager avec :

Les lampions de la 3ème réunion de la Grande commission mixte République démocratique du Congo (RDC) et la République unie de la Tanzanie (RUT) se sont éteints à Dar-es-salam, l’ancienne capitale de la Tanzanie.

Tenus du 12 au 14 septembre dernier, les travaux de ces assises sont la matérialisation de la volonté du président congolais Félix-Antoine Tshisekedi et son homologue tanzanienne Samia Suhulu Hassan qui, lors du dernier sommet de la Communauté du développement des pays de l’Afrique austral (SADC), tenu en août dernier à Kinshasa, s’étaient accordés de réactiver la coopération bilatérale entre les deux pays qui partagent en commun la frontière lacustre du Tanganyika.

Les travaux de trois jours ont réuni plusieurs ministres congolais et tanzaniens. Ils ont permis aux experts de plusieurs ministères, les délégués de services techniques spécialisés intervenant, notamment dans la douane, l’immigration et la sécurité de discuter sur diverses matières au bénéfice de deux Etats.

Plusieurs recommandations ont été faites et plusieurs accords ont également été signés à l’issue de cette 3ème session de la Grande commission mixte présidée par Didier Mazenga, ministre congolais de l’Intégration régionale et l’Ambassadrice tanzanienne Liberata Rutagenuka.

Ce, notamment,
-La création d’une Commission permanente mixte de défense et de sécurité RDC-Tanzanie;
– L’adhésion de deux Etats au traité sur le commerce des armes en vue de renforcer la lutte contre le transfert illégal des armes entre les deux pays;
– La coopérations en matière d’extradition et d’assistance judiciaire mutuelles;
– La signature d’un mémorandum d’entente entre les Forces de défense du peuple tanzanien et les Forces armées de la République démocratique du Congo;
– La coopération en matière d’immigration pour le rapatriement volontaire des réfugiés dans la dignité et le respect des normes internationales ;
– L’initiation d’un projet d’accord de coopération entre la police de deux pays pour lutter contre la contrebande;
– Le projet de construction des ports secs à Dar-es-salam, et à Kasumbalesa;
– L’aménagement des ports de Kalemie, de Kalunda en RDC, et du port de Kigoma en Tanzanie;
– Le projet de construction de chemin de fer à écartement standard qui partira de Kigoma, Uvinza, Gitega, Musongati, Bujumbura, Uvira et Kindu, respectivement en Tanzanie, Burundi et en RDC.

Il y a lieu de préciser que lors de ces assises, il
y a eu signature du mémorandum d’entente entre les forces de défense de deux pays. Le ministre congolais de la Défense nationale, Gilbert Kabanda avec sa collègue de la Tanzanie ont signé le document officialisant cet accord. Un autre document, c’est celui portant signature de l’accord commercial. Celui-ci a été signé, côté RDC par Jean-Lucien Bussa.

Peu avant la signature de ces accords, Didier Mazenga a, dans son allocution de clôture, loué la sagesse des présidents Félix-Antoine Tshisekedi et Samia Suluhu Hassan qui, par leur volonté, ont permis la tenue de cette 3ème réunion, 20 ans après la deuxième qui a eu lieu en 2002. Il a, en outre, encensé les relations fraternelles et la convivialité des rapports entre les deux Etats.

Rappelant les différentes recommandations et différents accords signés par le passé entre la RDC et la RUT, sans être suivis d’effets, il a interdit que l’on réédite l’exploit du passé. Ainsi, il a recommandé que cette fois-ci, les experts de deux pays s’activent pour que les pertinentes recommandations et résolutions assorties des derniers travaux soient suivies d’effets, conformément aux échéances fixées de commun accord par les deux parties. À la même occasion, il a exprimé la gratitude du gouvernement congolais à celui de la Tanzanie, pour l’accueil chaleureux qu’a bénéficié la délégation congolaise.

Prenant également part à ces travaux, Daniel Aselo Okito Wa Koy, Vice Premier ministre en charge de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières a salué la signature de ces accords dont les discussions ont permis de “confirmer l’existence d’une volonté commune d’aller de l’avant; vers le développement et la diversification de la coopération bilatérale, à travers le parachèvement des projets en cours et l’exploration d’autres perspectives dans plusieurs domaines, entre autres la sécurité et la protection des personnes et de leurs biens”, a-t-il soutenu.

Dans le même ordre, les gouverneurs de provinces du Sud-Kivu et du Tanganyika, frontalières à la Tanzanie, bénéficiaires directs de plusieurs de ces projets ont exprimé leur joie pour la signature de ces accords.

Giscard Havril

Leave a Reply

Partager avec :