Related Articles















Tension RDC-Rwanda: Le secrétaire d’Etat américain attendu dans les deux pays

30 juillet 2022
5F3F3C6A-EAF6-4D01-A8F5-B14506287ED6
Partager avec :

Informer par de le ministre des Affaires étrangères congolais sur la situation qui prévaut à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) où le Rwanda assure l’arrière garde des rebelles du M23 qui sèment la terreur et tue les civils, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken va atterrir en RDC et au Rwanda avant mi-août pour notamment apaiser les tensions.

 

Dans un communiqué de presse publié vendredi 29 juillet, M. Ned Price, porte-parole du Département américain indique que M. Blinken va séjourner au pays de Lumumba du 9 au 10 août.  Son agenda prévoit notamment son appui dans les efforts africains et sous-régionaux pour promouvoir la paix dans l’est de la RDC et dans l’ensemble de la région des Grands Lacs.

Cette paix, principalement à l’Est de la RDC, s’est profondément détériorée par la résurgence en novembre dernier du mouvement du 23 mars (M23), un groupe rebelle déjà défait en 2013 et sous traiter par le Rwanda. Le rôle de Kigali dans cette rébellion a précipité ses relations diplomatiques avec Kinshasa dans la ruine totale.

 

De ce fait, le responsable américain a prévu de se rendre au pays des milles collines (Rwanda) où ses services annoncent qu’il va se concentrer sur le rôle que le Rwanda peut jouer dans la réduction des tensions et de la violence actuelle dans l’est de la RDC.

L’agenda du secrétaire d’État américain à Kinshasa, capitale de la RDC, prévoit également des entretiens avec des membres haut placés du gouvernement congolais et des membres de la société civile pour discuter des intérêt mutuel entre les deux pays à assurer la tenue d’élections libres, inclusives et justes en 2023, en promouvant le respect des droits de l’homme et en protégeant les libertés fondamentales.

Il se focalisera aussi sur la lutte contre la corruption, l’appui au commerce et aux investissements, les actions visant à faire face aux changements climatiques, l’accroissement de la résilience agricole, précise l’ambassade des Usa en RDC.

Partager avec :