Le chef de l’État Félix Tshisekedi, a totalisé ce mardi 24 janvier 2023, 4 ans depuis sa prise de pouvoir à la tête de la République démocratique du Congo ( RDC) à l’issue de la présidentielle de 2018.

En cette date, Nouvel Élan, un des partis politiques de l’opposition affirme que le régime en place n’était pas préparé à gérer l’État. Pour ce parti cher à Adolphe Muzito, la RDC est animée par des personnalités sans éthique pour gérer la chose publique.

« Aucun programme, pas de fil conducteur. Chaque ministre tente de faire ce qu’il pense. La preuve c’est qu’on a déploré des violations de texte par-ci par-là, des détournements des deniers publics. Nouvel Elan note 4 années d’improvisation. Pratiquement tous les hommes forts de ce régime, des proches collaborateurs de monsieur Félix Tshisekedi se sont retrouvés en prison. Ce n’est pas un acte qui doit enchanter un régime, c’est une preuve que l’improvisation caractérise ce régime», a dit Blanchard Mungomba, Secrétaire général de ce parti politique.

Il estime qu’il est de la responsabilité de la population « de faire en sorte que le processus en cours soit sauvé pour éviter une autre crise de légitime en janvier prochain ».

A ce jour, contrairement à d’autres formations politiques, Nouvel Élan de Muzito ne s’est pas toujours prononcé sur son candidat à l’élection présidentielle prévue en décembre 2023 selon le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante ( CENI ).

Ouriel Mangitukwa Lukombo, licencié en sciences de l'information et de la communication. Je suis spécialiste des questions de l'éducation