Le 27 décembre 2022, gouvernement congolais avait annoncé le démantèlement d’un réseau d’ espions rwandais ainsi que leurs complices congolais préparaient un attentat dans la capitale congolaise. 

 

Alors que les recherches se poursuivent pour dénicher la racine de ses espions qui selon le vice-ministre, ont infiltré des hauts gradés des FARDC et ont eu accès aux différents sites stratégiques de la capitale, un document censé être confidentiel paraît à la place publique pour attiser la panique. 

 

Cette correspondance attribuée au dircab de l’A.G de l’Agence Nationale de Renseignement alerte sur une prétendue “menace d’attentat terroriste non identifiée en ville de Kinshasa ce jeudi 12 Janvier”.

 

Selon le ministère de la communication et média “ce document est un fake news qui vise à créer la panique au sein de la population”. Le gouvernement rassure et appelle sa population à vaquer librement dans ses occupations.