Après leur marche dispersée, par des agents de l’ordre, contre la présence de la Force régionale le mercredi 18 janvier, le collectif des mouvements citoyens ne décolère pas. 

Ces forces vivent exiger le départ immédiat de la force régionale de l’EAC jugée inefficace deux mois après leur déploiement en RDC. Ainsi ils viennent d’annoncer à nouveau une série de manifestations pour la même cause. 

Au cours d’un point de presse tenu à Goma ce lundi 23 janvier 2023, ces jeunes des mouvements citoyens appellent la population d’observer une journée ville morte ce jeudi 26 janvier sur toute l’étendue de Goma pour selon eux « épargner le pays de la balkanisation et exiger le retrait immédiat des forces étrangères sur le sol congolais ». 

Ces mouvements citoyens et forces vives de la jeunesse estiment que les forces armées de la RDC ( FARDC) doivent bénéficier du soutien indéfectible de tous congolais pour combattre toute agression du sol congolais que de recourir aux forces étrangères.

Paulin Aganze, licencié en Relations internationales de l'Université officielle de Bukavu. Journaliste basé à l'est de la RDC. Il couvre la ville de Goma depuis 2020 pour le compte de kt.cd